THE STAR SPANGLES – Bazooka Tir à blanc

(Capitol 2003)

Le « retour du rock » n’a pas apporté que des bonnes choses. Il semble que tout tâcheron capable de jouer trois accords sur une guitare vintage et sapé comme un Ramone ait eu l’opportunité de signer un contrat avec une major entre 2002 et 2004.

Les Star Spangles ne sont pas un mauvais groupe. Ils possèdent même quelques bonnes chansons – à commencer par les singles « I Live For Speed » et « Stay Away From Me » – mais ils ne tiennent pas la route sur un album entier. Les chansons braillées par Ian Wilson – où le refrain est souvent hurlé par le groupe au complet, ce qui donne au groupe un côté pub-rock – sont plutôt moyennes. Le son du groupe se situe à mi-chemin entre le punk-rock des Johnny Thunders et celui des Ramones. Ca pourrait être un compliment, ça ne l’est pas. Leur punk est plutôt bas du front (d’où l’aspect Ramones) et joué par un groupe qui n’a rien d’exceptionnel. Avant même le premier quart d’heure d’écoute on est fatigué par la répétitivité et l’ineptie des morceaux. De plus, le titre de l’album annonce un album joué pied au plancher alors que le contenu nous invite plutôt à parler de power pop mais en aucun cas de punk. Les Star Spangles ont pour eux un look parfait et un chanteur charismatique (une sorte de clone de Gaz Coombes) à la voix éraillée. Tout est donc dans l’apparence. Un groupe pour les Inrocks donc.

www.thestarspangles.com

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

3 Comments

  1. Hum, néanmoins, comme tu le dis si bien, le single « Live for speed » est extra !

    Il est,de plus, enregistré chez Steve Baise, des Devil Dogs…

    J’ai du le passer dans mon podcast mais je sais plus lequel…

  2. Si ce groupe n’a pas fait long feu, le single « live for speed » lui est une petite pépite… Enregistré chez Steve Baise des Devil dogs en plus !

     

    En fouillant dans mon podcast, vous devriez en trouver l’extrait…

Laisser un commentaire