THE DIRTBOMBS – Possession Un cadeau d’envergure

(In The Red Records  2003)

Sans pochette[1], ce single 45 tours composé de reprises du groupe de garage-rock Cheater Slicks était inséré dans les 1000 premiers exemplaires de Dangerous Magical Noise, le troisième album des Dirtbombs. Le traitement offert aux deux morceaux de Cheater Slicks est tout bonnement fabuleux : les deux chansons passent d’un statut de bonne chanson à celui de morceau extraordinaire : le groupe était depuis en effet solidement organisé autour de Mick Collins. La composition des Dirtbombs à ce moment-là était peut-être la meilleure de l’histoire du groupe ; cette composition qui est restée inchangée (à l’exception des tournées) entre l’enregistrement des deux meilleurs albums du groupe (Ultraglide in Black et Dangerous Magical Noise).

« Possession » voit le groupe jouer à plein régime : la rythmique est aussi forte et abrutissante que possible, la fuzz délirante de Tom Potter est appuyée par des chœurs, et Mick Collins fait le boulot mieux que personne en chanteur/guitariste. En milieu de chanson, le groupe semble sur le point d’exploser, mais le duo de batteurs Pantano/Blackwell veille sur l’ensemble et relance le morceau à merveille, avant un final exceptionnel.

De l’autre côté de cet impeccable disque, « Refried dreams » est une grande chanson rock’n’roll qui se voit dotée ici d’une introduction démente ; toujours aussi soudés sur la suite du morceau, les Dirtbombs sont absolument irréprochables. A noter, l’erreur que le groupe a faite sur le titre de la chanson (les Dirtbombs pensaient que la chanson s’intitulait « Livin’ in a dream » et ont donc adapté les paroles en conséquence). Produit par Jim Diamond – également bassiste du groupe à l’époque, ce 45 tours est l’un des meilleurs qu’aient enregistrés les Dirtbombs.

 

 

Liste des chansons :

Face A : Possession      
Face B : Refried Dreams

Les deux morceaux se trouvent aussi sur la compilation If You Don’t Already Have A Look

Les morceaux sont en écoute sur MusicMe : 

 

Vinyle :

The Dirtbombs - Possession

[1] A la suite d’un problème technique expliqué par le groupe dans le livret de If You Don’t Already Have A Look, ce 45 tours n’a finalement pas eu la pochette prévue et a donc été glissé dans le LP sous une simple pochette blanche.

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

2 Comments

  1. Merci ! Votre critique donne envie de se jeter sur ces morceaux illico presto, ce que j’ai fait en cliquant sur le lien deezer, mais je n’ai pas réussi à trouver les morceaux…

Laisser un commentaire