THE ZUTONS – You Can Do Anything Poussif

(Deltasonic 2008)

Après deux bons albums aux racines sixties funk et r’n’b, The Zutons de Liverpool ont quelque peu changé de direction avec ce You Can Do Anything qui marque une nouvelle étape pour le groupe. Le guitariste à la moustache à la Frank Zappa Boyan Chowdhury a quitté le navire pour se consacrer à un projet plus personnel – sans doute lassé de se trouver constamment relégué au second plan -, le son du groupe semble plus influencé par un forme de pub-rock en vogue au début des années 70.

Le chanteur Dave McCabe semble avoir l’écriture en berne et a recours à de vieilles cordes pour tenter de faire avancer le groupe (on a le sentiment d’avoir déjà entendu « What’s Your Problem » et « Put A Little Aside », honnêtes face B au mieux). Les mélodies ne sont plus aussi fraîches, le côté jubilatoire des albums précédents s’est étiolé au point qu’on ne dénombre qu’une paire de morceaux franchement mémorables.

Pour masquer leur manque d’inspiration, les Zutons s’appuient sur un gros son 70s qui leur permet de faire illusion (« Family Of Leeches », « Harder And Harder ») mais le charme semble rompu. Même le saxophone (qui n’a plus rien de déjanté) d’Abi Harding ne parvient plus à nous faire sourire. Quelques pistes fonctionnent néanmoins, comme « You Could Make The Four Walls Cry », qui finit par entrer dans le crâne à l’usure, ou le single « Always Right Behind You » qui propose la meilleure mélodie de l’ensemble. Les morceaux acoustiques sont à mettre à l’honneur, tel ce « Don’t Be Caught » champêtre ou la plaintive « Little Red Door ». « Dirty Rat » tire aussi son épingle du jeu avec sa mélodie dépouillée et ses clins d’œil sympathiques (« It’s cold outside« , « you’ve been messin’ where you shouldn’t have been messin‘ » que les fans de pop sixties apprécieront).

Malheureusement, trop nombreux sont les passages poussifs qui affaiblissent l’ensemble (« Bumbag », « Freak » et son refrain qui gâche le morceau) et le groupe affiche ses difficultés à se renouveler. Il est peut-être temps pour McCabe et sa troupe de passer à autre chose, car les Zutons valent mieux que cet album mi-figue mi-raisin où le groupe semble avoir perdu la spontanéité, l’énergie et surtout le groove qui faisaient le charme de son zombie funk.

 

 

Tracklisting :

1. Harder and Harder
2. Dirty Rat  *
3. What’s Your Problem
4. You Could Make The Four Walls Cry  *
5. Family Of Leeches
6. Don’t Get Caught
7. Bumbag
8. Always Right Behind You  *
9. Put A LIttle Aside
10. Freak
11. Give Me A Reason
12. Little Red Door

 

Vidéo :

« Always Right Behind You »

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

1 Comment

Laisser un commentaire