MYSTIC BRAVES – Desert Island Solaire

(Lolipop 2014)

Le destin est perfide avec Mystic Braves. Alors que le groupe vient de sortir son deuxième album, voici que les Allah-Las publient aussi le leur. Les deux groupes, qui ont commencé en même temps dans le giron des Growlers, partagent souvent les mêmes affiches et se connaissent bien. Leurs premiers albums respectifs, sortis à peu près en même temps en 2012, étaient déjà très similaires. On ne peut en dire autant de leur succès : là où les sages Allah-Las ont su séduire un public branché et signé sur un grand label, les Mystic Braves ont enchaîné les galères.

La première d’entre elles concerne leur nom de scène. Jadis le groupe s’appelait Blackfeet Braves, avant que les rockers millionnaires de Lynyrd Skynyrd ne les menacent en justice (sous le prétexte que leur guitariste possède un side-project abominable nommé Blackfoot). Fauché et peu disposé à batailler devant les tribunaux, le groupe à cédé aux menaces et changé son nom en Mystic Braves (en référence au titre « Mystic Rabbit » qui ouvrait son premier album). Cela eut pour conséquence de retarder la sortie physique de son album, qui dût être repressé afin de corriger le nom du groupe, une opération qui prit du retard car Lolipop, le label du groupe, connaissait alors quelques soucis de trésorerie.

Ainsi, quand l’album des Mystic Braves finit par sortir, en 2013 les Allah-Las avaient emporté le magot et tué toute compétition dans le registre de la pop californienne carillonnante. Cela n’a pas pour autant altéré le moral des joyeux drilles qui ont repris leur chemin, s’enrichissant au passage d’un cinquième membre au clavier. L’idée était d’enregistrer rapidement un deuxième album afin de tourner la page Blackfeet Braves et repartir du bon pied.

Malheureusement, il semble que les Mystic Braves soient marqués du sceau de la malchance. Parce qu’alors que le groupe semble enfin lancé, il a le malheur de sortir son deuxième album Desert Island en même temps que celui des ses grands rivaux et amis des Allah-Las. Une fois de plus les deux disques partagent de nombreuses références soniques : mélodies limpides, guitares spaghetti, grosse influence des Byrds, du country-rock solaire et de la Californie…

Formidable faiseurs de tubes, les Allah-Las vont à coup sûr faire grand bruit avec leur excellent Sun Worship mais il reste un domaine où les Mystic Braves restent souverains, celui de la désinvolture. Desert Island est en effet l’album le plus décontracté du gland qu’on ait entendu cette année. Le feel good album of the summer, d’une coolitude de magnitude 6.5 sur l’échelle de Bill Murray.

De l’ouverture « Bright Blue Day Haze » à « Earthshake », le groupe envoie une dizaine de ballades psychédéliques douces interprétées avec fraîcheur. Mélodies et harmonies sont bluffantes, l’interprétation relâchée du groupe projette immédiatement l’auditeur sur une plage imaginaire, affalé dans un fauteuil de plage, à l’ombre d’un soleil brûlant. Difficile de ne pas succomber au charme de cet album léger où même les reprises les plus ambitieuses (« In The Past » de We The People) sont réussies haut la main.

Espérons qu’à l’inverse de son prédécesseur, Desert Island offrira aux Mystic Braves la reconnaissance que leur talent mérite. Il serait triste que le groupe de Julian Ducatenzeiler vive toute sa carrière dans l’ombre des Allah-Las, groupe excellent mais moins attachant que ces jeunes gens hirsutes.

 

 

Tracklisting

1. Bright Blue Day Haze *
2. There’s A Pain *
3. Coyote Blood
4. Desert Island 
5. Valley Rat 
6. You Take The Dark Out Of Me *
7. I Want You Back *
8. Born Without A Heart 
9. In The Past 
10. Earthshake 

 

L’album est en écoute via Bandcamp

 

Vidéo :

 

 

Vinyle

mystic braves

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

1 Comment

  1. C’est vrai que les deux albums des Mystic Braves valent ceux des Allah-Las.
    Incroyable qu’il y ait un tel fossé à l’arrivée dans la diffusion…Les Allah-Las tournent et sont relayés partout alors que les Mystic Braves restent malgré eux campés dans leur quasi anonymat californien…
    Il faudrait vraiment un coup de pouce de leurs amis (Growlers ou Allah-Las) pour les aider à exploser sur la cote Est et en Europe….Sans cela, les chances de les voir un jour à Paris sont minces.

Laisser un commentaire