(Fat Possum ; 2010)

Deuxième album de ce groupe de Brooklyn, Sleep Forever a été publié un an à peine après Summer of Hate, le premier LP qui avait laissé à ses auditeurs une impression ambivalente : sur certaines pistes et par certains aspects, Crocodiles s’y montraient à leur avantage, mais l’ensemble était tout de même perfectif… Bonne nouvelle : son successeur est plus consistant, et sa qualité globale largement meilleure.

Le début d’album est marqué par une évolution délibérée vers une musique proche de celle de Primary Colours, l’album de The Horrors que nous avions fort justement loué au moment de sa sortie. Le deuxième morceau, l’excellent « Stone to Death », lorgne vers le shoegaze enfumé des Warlocks et leurs éléments constitutifs : une rythmique martelée et obsédante, un chant baignant dans un écho vaporeux et des arrangements musicaux qui oscillent entre accords agressifs et enchaînements lancinants.

Le groupe a densifié sa base rythmique ( cf « Hollow Hollow Eyes ») ; de plus, le son quelque peu irritant de batterie qui apparaissait sur certains morceaux de Summer of Hate a disparu, pour faire place à un son plus percutant (et nettement plus pertinent). « Mirrors » et « Sleep Forever » sont clairement référencés krautrock, et doivent beaucoup à Neu ! Y aurait-il quelqu’un pour se plaindre de l’arrivée de cette percussion robotique ? Probablement, mais pas sur PlanetGong. La première chanson, « Mirrors », se met en place petit à petit, en s’appuyant sur ce jeu de batterie exceptionnel, et s’impose comme un grand morceau.

Le groupe varie les tempos une première fois avec la quatrième chanson, « Girl in black », un morceau planant auquel fait écho la dernière piste du disque, « All My Hate And My Hexes Are For You », aux paroles en contradictions avec sa mélodie simple formée par une boucle de claviers, sur un fond de percussions mécaniques. « Hearts of Love » possède un riff de guitare relativement classique, mais se montre plus aventureux que nombre des morceaux ici présentés – accompagnement musical étrange, ruptures de rythme et changement de registre vocal. Cet album d’une densité remarquable place Crocodiles dans la catégorie des groupes dont la scène contemporaine ne peut ignorer l’existence et les productions.

 

  

Liste des chansons :

  1. Mirrors *
  2. Stoned to death *
  3. Hollow hollow eyes *
  4. Girl in black
  5. Sleep Forever
  6. Billy Speed
  7. Hearts of Love *
  8. All my hate and all my hexes are for you

L’album sur Deezer : Sleep Forever
Le groupe sur MySpace

  

Vidéos :

“Mirrors”

“Sleep Forever”

 

Vinyle :

Crocodiles - Sleep Forever