ALTIN GÜN – Yol

Errance synthétique

Le rock’n’roll sera-t-il a principale victime du Covid-19 ? Pendant une année entière, les groupes des quatre coins du monde ont dû rester enfermés chez eux, privés de concerts, de répétition et de moments passés ensemble.

Une fois passé le premier mois où tout le monde y allait de sa session enregistrée à l’arrache chez soi, les artistes se sont rendus compte qu’ils allaient devoir passer de nombreux mois sans pouvoir interagir avec leurs amis et partenaires de scène. Certains ont sombré dans la dépression, enregistrant des disques de confinement aussi passionnants qu’une journée ordinaire de 2020, d’autres ont carrément perdu toute inspiration, et d’autres ont commencé à bidouiller chez eux des instruments dont ils n’avaient que peu l’usage.

C’est ainsi que 2020 a été l’année du home-studio improvisé et du retour en grâce des synthétiseurs analogiques. Sans possibilité de jouer live avec leurs comparses, de nombreux musiciens ont créé des pistes synthétiques chez eux, qu’ils ont ensuite retravaillé à distance avec leurs groupes.

C’est manifestement ce qui s’est passé pour les musiciens d’Altin Gün, connus et reconnus pour leur aptitude à donner un coup de boost à des morceaux traditionnels turcs et auteurs de deux albums psychédéliques au groove irrésistible. Construit autour de boucles de synthétiseurs et porté par des claviers omniprésents, Yol est un album de pop synthétique – sous influence anatolienne, certes – qui n’a plus grand chose de psychédélique, mais s’avère être une machine à danser très efficace quand elle tourne à plein régime. “Bulunur Mu”, “Yüce Dag Basinda”, “Maçka Yollan” sont autant de titres disco qui invitent au déhanchement et au fun.

C’est sur sa facette moins dansante que Yol déçoit, surtout quand les sons synthétiques donnent une couleur variété à l’ensemble. On pense ici à ce “Hey Nari” sans surprise, ou l’interminable incantation d’ “Arda Boyları”. Plusieurs titres new wave viennent plomber l’ambiance (“Kara Toprak”, “Kesik Çayır”) et ce qu’il ressort de l’expérience frustrante qu’est l’écoute de Yol, c’est qu’Altin Gun a perdu son groove dans les méandres électroniques.

Pour un titre planant réussi tel que “Ordunun Delerei”, combien de réussites sur cet album ? Pas sûr que le groupe y ait gagné au change. On espère que le retour du groupe sur les routes lui permettra de retrouver son assisse, et que ce léger faux pas n’était qu’une sortie de route imputable aux événements de 2020.

 

 

Tracklisting

  1. Bahçada Yeşil Çınar
  2. Ordunun Dereleri *
  3. Bulunur Mu *
  4. Hey Nari
  5. Yüce Dağ Başında
  6. Kesik Çayır 
  7. Arda Boyları
  8. Kara Toprak
  9. Sevda Olmasaydı
  10. Maçka Yolları *
  11. Yekte
  12. Esmerim Güzelim 

 

Vidéos

“Ordunun Dereleri”

 

“Yüce Dağ Başında”

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x