TY SEGALL – Manipulator L'appel du large

(Drag City 2014)

Depuis le début de sa carrière, Ty Segall est un homme pressé. Ses albums, publiés par grappes tous les ans, s’enchaînent souvent avant qu’on ait achevé d’apprécier toutes les saveurs des précédents et l’homme passe sa vie sur la route à diffuser la bonne parole du Ty Segall Band autour du monde occidental. Or, pour la première fois depuis ses débuts sans doute, Ty Segall a décidé de lever le pied. Pour faire Manipulator, il a pris le temps. Un mois en studio chez Chris Woodhouse, là où à titre de comparaison Melted avait été bouclé en trois jours. A cette approche qui privilégiait l’enthousiasme et la fraîcheur des premières prises, Segall a privilégié la patience, le soin du détail.

Fatalement, en restant si longtemps concentré sur un disque, Ty Segall a fini par accumuler un stock de chansons conséquent. L’album, qui contient 17 morceaux pour une heure de musique, est double. Manipulator est un disque solo – le Ty Segall Band ne figure que sur deux pistes – où le chanteur fait une synthèse brillante de tous ses albums : space-rock heavy façon Slaughterhouse sur « The Crawler », folk-rock à la Sleeper sur « Don’t You Want To Know ? », pop lancinante à la Goodbye Bread sur « The Feels », rock psychédélique déviant à la Melted sur « Manipulator », glam saignant à la Twins sur « It’s Over ». Ajoutez à cela quelques trouvailles pop irrésistibles comme le boogie de « The Faker », à mi-chemin entre « Jean Genie » et « No One knows », et vous obtenez l’album le plus équilibré de Ty Segall à ce jour, le plus ouvert au grand public aussi.

Après la respiration Sleeper, Ty Segall reprend avec brio son irrésistible trajectoire vers les sommets du rock’n’roll, sans pour autant céder à une quelconque compromission. Sa musique évite tous les tics du moment, en dehors de celui pardonnable de vouloir sonner vintage. Avec cette collection de chansons fortes, il a publié un des albums de l’année, un de ceux qui définiront sa carrière dans les années à venir.

 

 

Tracklisting

01 Manipulator *
02 Tall Man, Skinny Lady
03 The Singer
04 It’s Over *
05 Feel *
06 The Faker *
07 The Clock *
08 Green Belly *
09 Connection Man
10 Mister Main
11 The Hand *
12 Susie Thumb
13 Don’t You Want To Know? (Sue)
14 The Crawler *
15 Who’s Producing You?
16 The Feels
17 Stick Around

 

Vidéos

Le teaser de l’album :

« Manipulator » (version interactive : ici)

« The Singer »

 

Vinyle : 

Comme d’habitude, Ty Segall cache son visage, le vinyle est rouge sang.

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire